21
le meilleur des sorties pour enfants

"Confinés, mais pas déprimés !" #7 - Rencontre avec Thomas...

On poursuit notre série "Confinés, mais pas déprimés !" avec cette fois une rencontre sportive, parce-que ça fait tellement de bien en cette période! On vous présente donc Thomas, entraineur, organisateur et formateur chez AM Sports, Club de Roller à Dijon...

Pourquoi ♥ tu autant ton métier?

Mon métier c’est entraineur, organisateur, formateur. Mais en fait c’est surtout aider les gens à découvrir ou faire du roller pour tous les niveaux, de l’initiation au plus haut niveau de pratique. Et je l’adore pour toutes ces rencontres, ces projets, ces envies différentes qui nous animent et qui permettent à tous de progresser et d’avancer vers ses objectifs. Que ce soit se faire plaisir et découvrir ou progresser et performer.

Une anecdote rigolote lorsque les enfants essayent le roller pour la 1ère fois?

Hé les petits rollers, n’oubliez pas d’aller aux toilettes avant de vous équiper. Sinon on est bon pour recommencer !

Une histoire insolite que tu aimes raconter aux enfants pour les motiver?

J’aime bien raconter la première fois que j’ai pris le départ d’une course. C’était un marathon à Lyon en 1993. Je me suis mis en 1ère ligne. J’étais sûr de gagner la course. Quand le speaker a présenté les patineurs autour de moi, ils étaient tous Champion du Monde. Gloups. Mais c’est pas grave, je vais les éclater. J’étais remonté comme une pendule. Mais bon après 500m de course, j’avais sans doute environ 300m de retard sur le peloton. J’ai fini dans les derniers. Peut-être même le dernier, c’est possible. Mais quelle course ! Quelle ambiance ! Le lendemain, je suis retourné m’entrainer.

Street Freestyle, Derby, Hockey... par quel type de roller commencer?

Par le début ! L’initiation au roller en général. C’est bien plus facile. L’idéal, c’est de faire 1, 2 ou 3 ans en école de patinage pour ensuite tester et choisir une discipline comme le freestyle, le derby, la course ou le hockey. En roller chacun peut trouver son sport.

Tu as été champion du monde de Roller Marathon, que peux-tu dire aux enfants qui rêvent de devenir champion un jour!?

Tout le monde rêve de gagner la course, remporter la médaille ou la coupe. Et finalement, peu y parviennent. Alors j’ai plein de secrets à partager pour y arriver : s’entrainer, s’entrainer, s’entrainer et encore s’entrainer. Celui qui travaille ira toujours plus loin que celui qui reste assit. J’enfonce des portes ouvertes. Mais c’est tellement vrai. Et puis surtout, ne jamais abandonner avant d’avoir réussi. Car beaucoup se découragent après de gros efforts, parce c’est dur, parce que cela demande beaucoup de sacrifice et qu’ils sont parfois déçu de ne pas avoir réussi. Ils abandonnent alors qu’ils sont peut-être juste aux portes de la réussite. Mais ils ne le savent pas. Alors ma devise qui me trotte toujours dans la tête c’est : continue d’avancer et n’abandonne jamais.

A quel âge as-tu commencé à faire du Roller?

J’ai commencé le roller à 13 ans. A l’époque je faisais du skate. Je me suis engagé sur un raid en roller. C’était un pari un peu fou qui consistait à traverser une bonne partie de la France en roller avec un groupe de copains, encadré par des entraineurs encore plus fous. Je ne savais pas faire de roller mais je trouvais l’idée géniale. Le premier jour, j’ai fait 500m. Je n’avançais pas. Quelle blague. Mais je me suis accroché. Et jours après jours j’ai progressé. Et après 800 km et 3 semaines passées sur les rollers, ça allait beaucoup mieux. Et le roller ne m’a plus lâché. J’ai fait d’autres raids, le club est arrivé à Dijon, j’ai fait mes premières compétitions, passés mes diplômes d’entraineurs etc.

Ton endroit préféré à Dijon pour faire du Roller et pourquoi?

J’ai plusieurs endroits. Les allées du Parc, ou autour du lac kir avec les enfants. C’est plutôt tranquille et très chouette. La piste cyclable le long du canal pour enquiller les kilomètres et s’entrainer. Parfois s’amuser un peu avec les pelotons de vélo. Parfois on va aussi un peu sur la route, mais chuuuut, faut être prudent.

Si tu pouvais être un super-héros, qui serais-tu et pourquoi?

Je serais Superoller. C’est celui qui a une combinaison en lycra bleu et blanche et qui va super méga vite avec ses rollers de l’espace. Une vraie fusée !

Un évènement à ne surtout pas louper en 2021?

Je vous donne RDV à tous au Marathon des Grands Crus le 3 octobre 2021, au départ de Dijon, aux Allées du Parc, pour une vraie fête du sport, du roller et du running. Une occasion unique de voir des pros et de participer, seuls, en famille ou avec les enfants.

 

 

>> AM Sports propose des cours de roller toute l'année pour apprendre, progresser, découvrir, rencontrer, transpirer, s'amuser, rouler, glisser, tourner, freiner... 

Le but d'AM Sports est de faire acquérir aux enfants, à travers le jeu, des techniques pour apprendre à bien patiner (propulsion, virage, freinage) et à franchir des obstacles. Une fois les bases bien acquises, ils peuvent choisir leur section sportive à partir de 8 ans. 

Des cours toute l'année, mais aussi pendant les vacances scolaires pour s'initier, et même la possibilité de fêter son anniversaire sur des rollers avec ses copains sur des rollers !

Retour haut de page

Découvrez le nouveau Pitch bio !